"L’intention [de la méthode Feldenkrais] est d’organiser le corps pour qu’il bouge avec un minimum d’effort et un maximum d’efficacité, non pas au moyen de la force musculaire, mais par une conscience accrue de son fonctionnement."

Qu'est ce que l'éducation somatique?

La méthode Feldenkrais est une méthode d’éducation somatique développée par Moshe Feldenkrais (1904-1984).

L’éducation somatique c’est le champ disciplinaire émergent d’un ensemble de méthodes dont l’objet est l’apprentissage de la conscience du corps vivant (au sens de vécu, de soma) en mouvement dans l’espace (parfois dit dans l’environnement). (Dictionnaire Larousse de la danse, septembre 2008).

En éducation somatique, la personne est abordée dans sa globalité. Partant du principe que les diverses dimensions de l’être humain, corporelle, mentale et émotive, sont interdépendantes. L’éducation somatique propose, par le mouvement, des expérimentations qui sollicitent ensemble les aspects sensoriel, moteur, cognitif et affectif de la personne tout en la mettant en relation avec son environnement. 

Qui est Moshe Feldenkrais?

Né en Russie en 1904, il gagne la Palestine par ses propres moyens à l’âge de 14 ans, où il reste une dizaine d’années.

Dans les années 30, il obtient en France un diplôme d'ingénieur en génie mécanique et électrique ainsi qu'un doctorat en physique. En 1938, il travaille à Paris dans le laboratoire de Frédéric Joliot et Irène Curie en tant que physicien nucléaire. 

Il rencontre Jigoro Kano — le fondateur du Judo – en 1933 et accepte de participer à l’introduction du Judo en Europe et est l’un des premiers européens à avoir une ceinture noire de Judo.

De sa formation de physicien, il tire une conception du corps comme réalité physique, des poids et des masses organisées dans l’espace, un jeu de forces pour être debout et se mouvoir. De sa formation au Judo, il tire une conception du mouvement efficace et harmonieux, utilisant l’énergie minimale. 

Une blessure au genou déterminera l’orientation de son travail : face à l’incapacité du corps médical à lui assurer un fonctionnement normal de son articulation blessée, il se tourne vers lui-même et ses propres possibilités. Il se penche sur la mécanique interne de son corps. Il découvre un monde vierge qu'il n'aura de cesse de parcourir en tous sens , toute sa vie. Il s'appuie également pour cela sur des études en neurophysiologie et en neuropsychologie. Il a constaté que sa capacité à se déplacer sans douleur dépendait grandement de sa façon de faire, et que celle-ci pouvait être réajustée grâce à un processus simple. Grâce à sa femme pédiatre, il découvre le processus qu’utilisent les enfants pour apprendre à se mouvoir et s’en inspire pour aider les adultes.

 

Après la seconde guerre mondiale, il abandonne progressivement le monde de la Physique et de l’électronique, pour se consacrer entièrement à la recherche qui aboutira à sa méthode. Il enseigne aussi bien en Europe, aux États-Unis et en Australie qu’en Israël où il meurt en 1984.

 

Comment ça marche?

La méthode Feldenkrais consiste à expérimenter en ayant l'esprit en éveil, avec de la curiosité de comment fonctionne notre corps en mouvement. Pas de compétition, de comparaison avec l'autre, de reproduction du mouvement fait par l'enseignant, de retenir toute la leçon...

 

Il suffit d'apprendre juste …. à se mouvoir avec lenteur, en pleine présence, dans le confort, avec neutralité ou objectivité (ne pas se soucier si le mouvement est bien ou mal fait!).

 

La méthode Feldenkrais nous propose de devenir plus conscients de nos habitudes de mouvements et d'élargir nos possibilités d'action. Nous redécouvrons le plaisir de bouger doucement, avec un minimum d'effort et un maximum d'efficacité. Nous expérimentons alors le mouvement organique, celui où tout l'organisme fonctionne comme une unité.